Investir dans les lycées d'Ile de France

Les lycées dépendent de la Région. Depuis les six ans qu’elle est aux manettes, la droite régionale de Valérie Pécresse applique une politique d’assèchement des lycées publics : 80% d’entre eux ont vu leurs dotations baisser souvent au bénéfice des établissements privés!

Les réfections nécessaires ont pris beaucoup de retard, et se mènent avec bien peu de concertations avec les communautés scolaires, les parents d’élèves, les riverains et la Ville de Paris comme c’est le cas à Gabriel Fauré. L’équipement des lycées en wifi avance lentement, du fait de son externalisation. Et que dire de la décision de la droite régionale de faire porter la maintenance du matériel informatique sur les professeurs pour éviter de recruter du personnel dédié ?

C’est avec cette politique qu’il faudra rompre lors des prochaines élections régionales.

Sur proposition des élus communistes, la Ville de Paris a décidé de rééquilibrer la dotation qu’elle attribue aux collèges avec l’objectif de favoriser la mixité sociale et scolaire. Concrètement parlant, les collèges concentrant des élèves issus des classes favorisées, surtout les collèges privés, verront une partie de leur dotation être réattribuée aux autres collèges. Voilà une mesure de redistribution et de justice sociale qui peut être appliquée par la Région pour les lycées !

Vincent Boulet, Adjoint au Maire en charge de l’éducation second degré et de l’intégration